COLOCASSON

ce spectacle

ne tourne plus

« Chassées de la ville pour nuisances sonores, les Miettes de Margoula - trois êtres chantants, décalés, aux billes de clowns – posent enfin leurs valises et s’installent sur un petit coin de terre. Chez elles, cela tient de la baraque de foire après la tempête ou du terrain vague à l’âme... Déployant un bric à braque sonore et farfelu, les Miettes de Margoula tentent d’organiser leur lopin à ciel découvert, sous le signe d’une colocasson chantante.

C’est ainsi que débute une douce folie... Exercice difficile qu'une Colocasson : Il faut communiquer, trouver sa place, et composer avec les fonctionnements de chacune la Symphonie Siphonnée en mode majeur qui accordera toutes les Luths de pouvoir ! »


Évocation poétique et burlesque des difficultés à vivre ensemble, Colocasson est une métaphore musicale (la scénographie devient elle aussi instrument) de nos mémoires éclatées, de nos coins de rêves oubliés, de la résistance de notre part d’enfance. Autant de lieux secrets, de refuges et de ressources précieuses face aux difficultés à accorder notre monde intérieur avec le monde extérieur. Dans Colocasson, les mots s’encastrent, s’emboîtent, se retournent sur eux-même, jusqu’à devenir parfois une matière vivante révélant les turbulences intérieures des personnages.

 

Colocasson a été coproduit par la SaLamandre - scène conventionnée de vitry-Le-François, la Mjc d'Ay, l’espace Gérard philipe de Saint-andré-Les-vergers, subventionné par la Région Champagne-Ardenne, la Maison du Boulanger à Troyes, et soutenu par La Biscuiterie à Chateau-Thierry, le Théâtre de la Madeleine - scène conventionée de Troyes, l'Adami et la Spedidam.

PHOTOS

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now